La question de LA QUALITÉ DE L’AIR

La combustion du bois produit des polluants dans l’air extérieur: principalement des particules fines, des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et des composés organiques volatils (COV). Ces produits engendrent des problèmes de santé publique. Pour y remédier, il faut éviter le brûlage des déchets verts ou l’écobuage et changer son foyer ouvert ou sa cheminée. Si vous avez un appareil de chauffage domestique au bois, il faut à la fois utiliser un combustible approprié et des équipements performants et bien entretenus.

Des restrictions à connaître

Dans certaines zones où la qualité de l’air est dégradée et qui font l’objet d’un Plan de protection de l’atmosphère (PPA), il peut exister des restrictions pour l’installation et l’utilisation d’un chauffage domestique au bois. Renseignezvous auprès de votre mairie, de votre préfecture ou de la DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement).

Un combustible approprié et bien utilisé

Les caractéristiques du combustible et la façon dont il est utilisé dans l’appareil de chauffage influent beaucoup sur la pollution de l’air extérieur. Certains facteurs augmentent sensiblement cette pollution :

- l’humidité (plus le bois est humide, plus il émet de particules),

- la taille des bûches (des petites bûches émettent moins que des grosses),

- un combustible de mauvaise qualité ou mal adapté à l’appareil où il brûle (en nature ou en quantité). L’utilisation d’un combustible souillé est la cause la plus importante de pollution,

- un mauvais allumage.

Attention, danger!

La combustion de bois de mauvaise qualité libère des substances toxiques (dioxine…). C’est le cas des bois «souillés» issus de récupération (chantiers de démolition, vieux meubles, bois échoués en bord de mer, etc.) qui contiennent des produits toxiques et/ou corrosifs: produits de traitements, vernis, peinture… Et bien sûr, rappelons qu’il ne faut jamais brûler de déchets dans une cheminée ou un poêle, ni même dans son jardin. Rapportez les déchets souillés en déchèterie. Les déchets verts peuvent également être apportés en déchèterie ou compostés.

Vous pouvez considérablement réduire la fumée et éviter l’émission de particules fines en utilisant la technique de l’allumage inversé (voir schéma ci-dessous):

- empiler dans le foyer, sans le surcharger, des bûches d’une taille adaptée à l’appareil, celles de plus petit diamètre en haut,

- placer des petits morceaux de résineux sec et un cube d’allumage (pas à base de produits pétroliers) sur le dessus,

- vérifier le tirage et les registres d’admission d’air,

- allumer le cube, fermer la porte,

- baisser les apports d’air au bout de 10 minutes au moins.

Technique de l’allumage inversé

Des équipements performants et entretenus

L’amélioration des performances des appareils de chauffage au bois a permis de diminuer globalement leurs émissions polluantes. Ainsi, l’émission de particules assez fines* du fait de l’usage du bois énergie est passée de 200000 tonnes par an en 1990 à moins de 90 tonnes en 2012 (source CITEPA Secten 2014).

* PM10: particules atmosphériques d’un diamètre inférieur à 10μm. La combustion du bois émet surtout des particules très fines (<1μm).

En général, les émissions polluantes (gaz et particules) des appareils de chauffage au bois diminuent s’ils sont bien dimensionnés et bien utilisés.

Pour éviter la dégradation de l’air intérieur et extérieur du fait de vos équipements, respectez quelques règles simples:

- si vous êtes équipés d’un appareil datant d’avant 2002 ou d’une cheminée ouverte, installer un appareil performant vous permettra de diminuer de façon importante les émissions (jusqu’à 50 fois moins) et de consommer moins de bois. L’ADEME recommande la mise en place d’un appareil labellisé « Flamme Verte » qui garantit une valeur limite d’émissions de particules inférieure à 90mg/m3 ,

- faites-les installer par des professionnels qualifiés, et utilisez-les conformément aux prescriptions du fabricant,

- retirez-en régulièrement les cendres (foyer et cendrier),

- faites les entretenir et réviser tous les ans avant leur remise en marche,

- faites ramoner votre installation deux fois par an,

- attention ! Le fonctionnement d’une hotte de cuisine raccordée à l’extérieur perturbe celui d’un appareil de chauffage au bois. Préférez une hotte à recyclage d’air

SOURCE : ADEME


Paiement sécurisé
Paiement sécurisé
Livraison rapide
Livraison rapide
Le Drive
Le Drive
Avis clients
Avis clients
Copyright LEBRUN Fils PELLETS-BOIS-CHARBON-GAZ PRIX ÉTÉ © 2017